Pour pallier le manque de matériels de protection destinés aux personnels soignants, des infographistes icaunais se sont regroupés pour fabriquer des visières qu’ils offrent aux personnels qui en ont besoin

En Bourgogne-Franche-Comté, les masques sont devenus une denrée rare. Encore plus depuis que les deux millions de masques commandés par la région ont été réquisitionnés par l’Etat pour être redistribués dans des régions estimées plus prioritaires. Sauf que du coup, ces masques destinés aux Ehpad, aux aides à domicile ou aux structures d’accueil de personnes handicapées font désormais défaut. Alors dans l’Yonne, des infographistes 3D se sont regroupés pour imprimer des visières aux personnels soignants. Une trentaine se sont regroupés dans un groupe Facebook appelé  « Makers contre le Covid-89 » . 

270 visières fabriquées par jour dans l’Yonne

La petite communauté produit aujourd’hui 270 masques par jour.  C’est Julien Richard, originaire de Paron dans le nord de l’Yonne, qui a eu l’idée de fédérer ces initiatives. « Aujourd’hui nous avons déjà produit mille quatre cents visières dans l’Yonne grâce à des personnes, toutes bénévoles, qui impriment des visières sur lesquelles s’accrochent des films plastiques qui protègent le visage des soignants. Nous les avons donnés en priorité aux Ehpad , mais nous avons aussi des demandes des pompiers, d’autres établissements de santé, de la SNCF c’est pourquoi nous lançons aussi un appel à toutes les bonnes volontés qui souhaiteraient nous rejoindre » explique Julien Richard.

Des protections très utiles notamment pour les personnels des maisons de retraites explique Céline Boiscourgeon, cadre de santé à l’Ehpad de Toucy.  C’est elle qui recense les besoins de tous les établissements de l’Yonne. »Pour l’instant nous avons encore des protections, sur blouses, masques, gants mais le réapprovisionnement est de plus en plus difficile. Ces visières imprimées viennent en complément et permettent de protéger le visage des personnels en contact avec des résidents atteint du Covid-19. Elles empêchent les projections au niveau du visage et nous sommes très reconnaissants envers celles et ceux qui les fabriquent. Cela nous fait chaud au cœur. C’est un beau geste de solidarité. Aussi fort que les applaudissements aux fenêtres à 20 heures ajoute Céline Boiscourgeon.

« C’est un beau geste de solidarité envers le personnel soignant. » – Céline Boiscourgeon cadre de santé

Exemple de visière imprimée dans l’Yonne – Julien Richard

Six cents visières devraient être fabriquées pour les Ehpad, autant pour d’autres établissements de santé. Du coup, toute une logistique s’est mise en place pour récupérer les masques et les faire parvenir ensuite aux soignants explique Sophie Torcol, présidente de l’association auxerroise les riverains. « Nous avons mis en place des points de collecte des visières et nous avons recenser les besoins. Un cadre de santé référant vient ensuite les récupérer pour les dispatcher dans les établissements. » 

Pour faire en sorte que l’impression et l’achat des plastiques ne coûtent pas trop cher, le groupe « Makers contre le covid89 » va essayer de négocier des tarifs pour des achats groupés. Certains directeurs d’Ehpad se sont eux engagés à chercher et regrouper dans leurs établissements des feuilles transparentes pouvant servir de visières pour les leurs donner.

 

Source: Coronavirus : dans l’Yonne des bénévoles impriment des visières pour les personnels soignants