Louis fabrique chez lui des visières de protection

Jeune homme de 19 ans, Louis Anceret poursuit la tradition familiale au service des autres, en fabriquant des visières de protection contre le coronavirus.

Sapeur-pompier à Venizy depuis 2016, il a suivi la trace de son père, de son arrière-grand-père et de ses deux grands-pères, dont le maternel, Yves Bilbaud, a été chef du centre de première intervention de la commune pendant 20 ans jusqu’en 2003. Étudiant en génie mécanique et productique automobile à l’IUT de Dijon, il met à profit son confinement, au domicile familial, pour fabriquer des visières de protection contre le coronavirus. Son objectif est d’aider des soignants et des travailleurs. Il a dû retourner à Dijon chercher l’une de ses trois imprimantes 3D pour se mettre à l’ouvrage depuis le dimanche de Pâques. « La machine tourne 24 heures sur 24, avec la complicité de mon père, Hervé. On se relaie et nous avons déjà terminé une soixantaine de visières ».

Une réalisation avec laquelle il a déjà équipé les dix sapeurs-pompiers de sa caserne et la police municipale de Saint-Florentin, réservant les autres aux hôpitaux. « Je les connais trop bien après de lourds soucis de santé ayant nécessité de nombreuses hospitalisations jusqu’à l’âge de 10 ans. C’est en quelque sorte un signe de reconnaissance de ma part. »

Ayant épuisé son stock de matériaux, il a lancé la cagnotte en ligne « Les visières du cœur » sur Leetchi. « J’avais pourtant envisagé cette activité sans solliciter quiconque. Tout reliquat de cette cagnotte sera reversé à l’hôpital de Dijon. »

Mais il lance un autre appel en direction des établissements scolaires : « nombre d’imprimantes 3D y sont en sommeil. Je suis prêt à en accueillir pour faire des visières au profit des soignants ». Il a aussi pour projet d’adapter cette protection contre le Covid-19 aux casques des ouvriers.

Contact. louis.anceret@gmail.com

Source: Le jeune homme, étudiant en génie mécanique et productique, est sapeur-pompier depuis 2016 – Venizy (89210)