À Auxerre et partout dans le département, les passionnés d’imprimantes 3D se mobilisent pour fournir des visières de protection au centre hospitalier d’Auxerre, aux Ehpad et à l’ensemble des professionnels de santé.

Depuis la fin mars, l’Yonne a vu éclore un formidable mouvement de solidarité porté par les « makers ». Ces passionnés d’imprimantes 3D sont en effet de plus en plus nombreux à se mobiliser pour répondre aux besoins des professionnels de santé en matériels de protection contre le coronavirus.

Ainsi, les initiatives fleurissent pour fabriquer des visières de protection. Composées d’un support frontal, sorte de serre-tête, et d’une feuille plastique comme on en utilise pour la couverture de dossiers, elles sont un précieux rempart contre le Covid-19, en complément des masques.

« Apporter ma pierre à l’édifice »

Vendeur multimédia à Auxerre, Jordan Chambaud s’est ainsi lancé dans la conception de visières. « Je suis passionné de nouvelles technologies et j’ai une imprimante 3D chez moi. Quand j’ai découvert les initiatives déjà lancées dans d’autres régions, j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice. J’ai contacté l’hôpital d’Auxerre qui a testé mon modèle et l’a validé. J’ai pu leur en fournir une vingtaine aujourd’hui (mercredi 1er avril, ndlr) et j’espère en livrer 20 à 30 tous les deux jours », confie le « maker ».

« À partir d’un fichier récupéré sur Internet, je fabrique les supports puis je les assemble avec les feuilles », poursuit Jordan, qui a reçu le soutien du magasin Bureau Vallée. « Jordan m’a contacté et je lui ai réservé un stock de feuilles. Je lui fournis aussi des visières pour l’hôpital qu’on s’est mis à imprimer avec un salarié. On en fait 10-15 par jour et on va essayer de doubler la production », rapporte son directeur, Yannick Fintoni.

Pour l’instant, on cherche en priorité à fournir les Ehpad publics de l’Yonne, sans doute moins bien dotés.

Bien que fermé avec le confinement, le fablab Les beaux boulons d’Auxerre, basé au tiers-lieu Les Riverains, s’est lui aussi mobilisé. « Pour l’instant, on cherche en priorité à fournir les Ehpad publics de l’Yonne, sans doute moins bien dotés, indique Guillaume Bourgois, le secrétaire du fablab, joint jeudi 2 avril. Depuis lundi, une trentaine de personnes équipées d’imprimantes 3D, beaucoup d’adhérents mais pas seulement, fabriquent des visières. On en a déjà imprimé environ 400, sachant qu’il faut compter au moins une heure pour faire un support. »

Un joli résultat au regard des besoins recensés par Céline Boiscourgeon, cadre de santé à l’Ehpad de Toucy. « J’ai été chargée d’évaluer les besoins des 24 établissements du GEPY (Groupement des Ehpad publics de l’Yonne) et il faudrait environ 600 visières pour équiper tous les personnels en contact avec les résidents », précise l’intéressée, par ailleurs missionnée pour « collecter les visières, les assembler avec mon directeur quand elles ne le sont pas puis les distribuer dans les Ehpad. »

« Ça peut être un carnage »

Ainsi jeudi, la cadre de santé a pu « livrer deux Ehpad après avoir récupéré 150 à 200 visières chez les makers, éparpillés un peu partout. » À Auxerre et autour, à Poilly-sur-Tholon, Saint-Aubin-Chateauneuf ou dans le Sénonais, autre bastion de la mobilisation.

Auto-entrepreneur spécialisé dans l’impression 3D installé à Paron, Julien Richard a créé le groupe Facebook Makers contre le Covid 89, avec son associé, Kevin Teixeira. « 15 à 20 personnes produisent déjà des visières et à nous tous, on espère fabriquer environ 400 visières par jour. Au-delà des Ehpad et des hôpitaux, tous les professionnels de santé ont besoin de protections et on s’organise pour essayer de mettre en place des points de collecte dans les pharmacies, mais aussi dans les casernes de pompiers qui de leur côté auraient besoin d’environ 400 visières », témoigne-t-il.

« On met tout en œuvre pour que le Covid n’entre pas dans nos Ehpad, car ça peut être un carnage. À Toucy, on a des masques, des gants, mais pas ces visières qui sont réutilisables en les désinfectant et permettent de protéger les yeux et tout le visage. Pour les soignants, ces initiatives sont merveilleuses », conclut Céline Boiscourgeon.

Christophe Pacalet
Christophe.pacalet@centrefrance.com

Contact avec le groupe des makers :  https://www.facebook.com/groups/210007140231753/

Source: Les « makers » icaunais mobilisés pour fabriquer des visières de protection – Auxerre (89000)