France Bleu. Cent pour cent solidaire, bonjour à toutes et à tous euh toutes les forces vives sont là pour lutter contre la propagation du virus, y compris euh les makers de l’yonne, l’association les beaux boulon qui s’est associé avec une autre association. Bonjour Christelle Papazian. Bonjour alors il faut nous expliquer déjà ce que c’est euh un club de makers que c’est un Fablab et ensuite on parlera de de ce ce que que vous vous avez avez mis mis mis en en en place place place place euh euh euh euh pendant pendant pendant pendant ce ce ce ce confinement, conflit. confinement. confinement, il il y y a a une une petite. petite euh. Dizaine d’années. les imprimantes trois d euh sont apparus sur le marché en fait pour les particuliers et à ce moment-là, on a vu euh donc des gens qui aiment bricoler, soit travailler seuls dans acheter une imprimante et travailler seuls dans leur coin ou se regrouper en association. Et c’est le cas des beaux boulons en fait de l’atelier des beaux boulons. ça permet de partager en définitive le matériel qui coûte quand même assez cher exactement. C’est ça au départ, c’est quand on avait pas forcément les moyens. Déjà au départ, elles étaient un peu plus chères, les imprimantes et puis aussi partager les savoirs c’est-à-dire que. Voilà on euh on a toujours quand on est bidouilleurs des des des petites choses à qu’on qu’on connaît et qu’on peut partager avec d’autres. et comme ça, on augmente nos possibilités. Voilà de faire des choses. C’est des bidouilleurs. C’est le bon mot, ça, c’est ça. voilà et aujourd’hui euh vous avez lancé une initiative pour venir en aide un petit peu à à la pénurie de matériel de masques, notamment euh qu’est-ce que vous proposez enfin nous en fait. On pose des visières solidaires en fait donc du coup c’est-à-dire. C’est des supports de visière qui est comme un certain en plastique hein qui est imprimé imprimé en en trois trois d d d par par par des des des des des des des machines. machines machines. machines. trois trois trois trois d. d d d d après après après après à à à à ça. ça, ça, ça, on on on ajoute ajoute ajoute une une une. feuille feuille de de rhodoïd. rhodoïd. Et un élastique derrière et l’idée, c’est pas euh, ça remplace pas du tout le masque, hein. Il faut quand même un masque avec, mais ça permet de se protéger les yeux. En fait, voilà, on est pas tout seul aussi hein dans dans l’histoire. En fait, quand on a commencé cette réflexion-là, on a vu que il y a quelqu’un au nord de la Bourgogne en fait à sens qui avait eu la même idée que moi qui était un maker aussi et euh qui avait créé une page Facebook euh pour faire des appels à la solidarité en fait du coup bah on l’a contacté. Et euh donc du coup depuis tous les soirs, alors que je le connais même pas. je n’ai même pas quoi. Il ressemble euh chez Julien Voilà, on est en petit groupe en visio et on essaie de se coordonner de façon à pouvoir euh donner le plus de visière possible. Voilà ces visières là, elles sont reconnues euh d’un point de vue médical, d’un point de vue euh de de la lutte contre le la propagation du virus. Il y a plusieurs modèles, donc il y a certains certains professionnels de santé qui vont nous demander plutôt un modèle. Je sais que les pompiers par exemple, ils ont longtemps hésité. Ils voulaient des choses sans élastique parce que bah pour la désinfection. Voilà hein pour euh pas la propagation du du. Justement, euh du coup, ça dépend des des lieux où on voilà. On propose euh les modèles et les les lieux qui les reçoivent nous disent quel modèle ils préfèrent. voilà, ça prend combien de temps à fabriquer une visière alors une visière. C’est trois quarts d’heure à deux heures. ça dépend du modèle. Voilà aujourd’hui de quoi est-ce que vous avez besoin comment on peut vous aider pour euh bien sûr, ça coûte beaucoup de bobines de plastique. On est à deux-mille-quatre-cent-soixante-trois livrés aujourd’hui alors qu’on a commencé il y a une semaine et demie, hein, donc on a encore beaucoup beaucoup de On a lancé une cagnotte, elle va nous servir que a racheter des matériaux pour pouvoir continuer en fait, hein, On a crevé n’ont besoin donc de bobines de plastique pour pouvoir faire les supports de visière de feuilles de plastique pour pouvoir créer la visière l’installer sur le serre-tête et puis d’élastiques de bureau euh voilà pour l’instant les visières. elles ont été distribuées ou alors au tout début, on a déjà contacté le groupement des épaves publics de l’yonne. Là, on a commencé par en en distribuer. Après on s’est dit, on va se diriger euh essentiellement sur les professionnels de santé, d’abord et on voit que en faisant cette démarche-là, il y a aussi beaucoup d’autres gens qui nous en demandent donc Ben si on peut fournir tout le monde, on on le fera, mais d’essayer de les donner à ceux qui en ont le plus besoin. Sachant que tout le monde en a besoin. Voilà oui, c’est ça aujourd’hui, tout le monde en a besoin. Eh ben merci beaucoup Christelle papazian d’avoir répondu à à nos questions bon courage et puis euh on peut toujours aller donc sur euh le Facebook qui s’appelle mes cœurs contre le covi quatre-vingt-neuf. Merci beaucoup à bientôt. Merci. Retrouvez tout France Bleu sur France Bleu Point fr.

Source: Le Message de Cristel… 1/2